Flex com

De la publicité sur votre site Internet

Posté le 30/07/2010

Tags : Publicité sur Internet, régies publicitaires, affiliation, CPC, CPM, PPL De la publicité sur votre site Internet


Vaste sujet que celui de la publicité sur Internet. Pour certains, il s'agit d'une vraie plaie. Qui n'a jamais été gêné par un "pop up" ou tout autre affichage promotionnel intempestif ?
Pourtant, pour un site d'information qui souhaite rester gratuit, la publicité est le seul moyen de gagner de l'argent.

 

Sobriété et bon sens

Débutons ce tutoriel par les règles de bienséance et de bon sens en terme d'affichage publicitaire.

Evitez à tout prix de gêner la navigation de vos lecteurs. Interdisez-vous d'utiliser les "pops up", ce type de publicité est dépassé et la plupart des navigateurs les bloquent aujourd'hui. Plus généralement évitez les publicités qui apparaissent au dessus du contenu ou qui s'intercalent entre la page précédente et la page souhaitée. C'est tout simplement insupportable pour vos lecteurs et cela nuira gravement à la qualité de votre site. 

Ciblez les besoins de vos lecteurs en proposant uniquement des annonces susceptibles de les intéresser réellement. Concrètement essayez de transformer la publicité en une suite logique ou  à une information supplémentaire qui vient appuyer le contenu de votre page. De cette façon vous pourrez améliorer votre taux de conversion (différence entre le nombre de pages affichées et le nombre de clics ou de leads).

Affichez peu de publicités sur vos pages. Tout d'abord pour ne pas transformer votre charte graphique en sapin de Noel. Ensuite parce que trop de publicités vous fera trés probablement gagner moins d'argent.

Ayez de bonnes statistiques. La publicité sur Internet n'est intéressante que pour les sites qui génèrent assez de visites. N'espérez pas gagner de l'argent avec 1000 visites par mois... A moins que ces 1000 visites représentent la quasi-totalité du secteur d'activité ciblé, auquel cas vous pourrez louer vos encarts publicitaires trés cher, vous rembourserez au mieux le coût de votre hébergement chaque année. c'est toujours ça me direz-vous. 
La barre fatidique est à 100 000 pages vues par mois. C'est le césame pour intéresser les plus grosses régies publicitaires et les meilleurs annonceurs. Notez qu'Il n'est pas nécessaire d'atteindre cette quantité de visites pour gagner de l'argent.

Visez le long terme. Comme indiqué plus haut, il faut de bonnes statistiques pour espérer gagner de l'argent. Votre site Internet mettra au minimum 2 ans pour être bien référencé sur les moteurs de recherche. Soyez patient.

Les principaux types de rémunération

Chaque site est un cas particulier. Les chiffres avancés dans les exemples cités sont tirés de mon expérience dans ce domaine. Le choix de la rémunération sera différent pour chaque site selon son secteur d'activité, son positionnement, sa taille, ses statistiques, ses taux de conversion...

1. La publicité rémunérée à l'affichage (CPM : Coût pour mille)

Contre l'affichage d'un bandeau publicitaire vous recevrez une somme d'argent (par exemple 1,5 euro pour 1000 affichages). L'avantage ici est de pouvoir estimer précisément les gains mensuels. Pour se faire, il suffit de regarder le nombre de pages affichées dans le mois dans vos statistiques. Ce type de rémunération est malheureusement de plus en plus rare, on le trouve souvent sous la dénomination CPM (Coût Pour Mille) à des tarifs qui ont tendance à diminuer avec les années (c'est le cas pour la majorité des types de rémunération).

Si vous affichez 100 000 pages par mois vous pouvez gagner 100 000/1000*1,5 euros = 150 euros par mois. Si vous affichez 2 publicités par page vous arrivez à 300 euros par mois. Cela peut paraître peu mais la rémunération est très variable. Vous pourrez en trouver à 0,25 euros pour mille comme à 5 euros pour mille. C'est généralement le système qui rémunère le mieux à condition de se mettre d'accord avec l'annonceur sur un bon CPM et d'avoir suffisamment de visites. Plus votre site fera autorité dans le secteur visé et plus ce secteur sera en vue, plus vous pourrez faire monter le Coût Pour Mille.

2. La publicité rémunérée aux clics (CPC : Coût par clic)

Comme pour la méthode CPM vous devez afficher un bandeau publicitaire sur vos pages, vous n'êtes plus payé à chaque affichage mais à chaque fois qu'un visiteur clique sur le bandeau. Vous pouvez toucher par exemple 0,20 euros par clic. Cette somme est trés variable selon le secteur d'activité visé.

De nos jours, le taux de clic moyen sur le web est d'environ 0,60% (certains l'estiment à 0,50% contre 3 à 4% il y a quelques années). Cela signifie que sur 1000 pages affichées, il y aura 6 clics sur votre bannière. Biensur une publicité très bien ciblée fera augmenter ce taux de clic. On appelle ce taux le taux de conversion. Certainement la chose la plus importante à travailler en web marketing. Plus il est élevé plus vous gagnerez d'argent. En effet il est plus facile d'augmenter le taux de conversion que d'augmenter la quantité de visiteurs. De plus la variation de ce taux impacte beaucoup plus vos revenus que la variation des visites. (Je détaillerai ce point dans un futur billet).

En terme de rémunération on calcule 6 clics * 0,20 euros  = 1,20 euros pour mille visites. A moins d'arriver à obtenir un taux de conversion plus élevé, la rémunération au CPM est souvent plus intéressante. Avec le CPC (et le Lead) le taux de conversion (nombre de clics par rapport au nombre de pages affichées) est la clé du succès.

Attention a la triche! Les régies publicitaires sont équipées pour protéger leurs annonceurs. Si vous êtes repéré en train de cliquer sur vos publicités, l'annonceur sera remboursé et vous serez banni de la régie. Généralement un seul clic par adresse IP et par période de 24 heures est comptabilisé, il est donc inutile de demander à vos amis de cliquer sur vos pubs toute la journée, un seul clic par jour sera comptabilisé. 

3. Les programmes d'affiliation (PPL : Paiement par Lead)

Vous êtes payé chaque fois qu'un internaute visitant votre site clique sur l'annonce et exécute l'action demandée par l'annonceur. Ce peut être une inscription, l'envoi d'un formulaire ou d'un devis, l'achat d'un produit...

Le Lead au chiffre d'affaire ou à la vente. Je parlais de bienséance en début de cours. Cela devrait aussi s'appliquer aux annonceurs. en effet ce type de rémunération est fortement discutable puisque vous n'êtes rémunéré que si votre lecteur achète le produit affiché par la publicité (ou un autre produit du même site). Vous recevez une commission sur les bénéfices réalisés par l'annonceur grâce à votre bandeau.

Ce type de lead est trés en vogue. Et pour cause, l'annonceur ne paye que quand il gagne de l'argent. C'est à peine croyable. Vous devenez un des vendeurs du magasin annonceur. Imaginez une publicité dans un magazine papier où l'éditeur du magazine ne serait payé que si le client partait immédiatement acheter le produit présenté dans la publicité. C'est pourtant le principe du lead au chiffre d'affaire. L'annonceur ne prend plus aucun risque, c'est à vous de supporter le risque d'un échec de la campagne.

Noter que des systèmes de tracking sont parfois mis en place : vous êtes payé même si le client revient et achète quelques jours plus tard, la période peut aller jusqu'à 30 jours. Encore faut Il que le tracking fonctionne encore. Il suffit que l'internaute ai supprimé ses "cookies", utilise un autre ordinateur ou un autre navigateur pour qu'il ne puisse être "tracé".

Enfin cela demande une confiance aveugle envers l'annonceur. Car de votre coté vous ne pouvez absolument rien vérifier. si ce n'est le tester en achetant vous même les produits...

Ce type de rémunération est-il à boycotter pour autant?
dans la plupart des cas oui. Il peut pourtant être intéressant pour certains sites. Imaginez la vente de billets d'avion ou de chambre d'hôtel pour un site de vacances. D'une certaine façon, le site de vacances est entre autre un vendeur de voyage. Il y a de fortes chances pour que la majorité des internautes qui viennent visiter le site soient en train de chercher la destination de leurs prochaines vacances. Un tel site pourra trés certainement obtenir un taux de conversion intéressant et s'assurer des revenus publicitaires importants. 

On peut en déduire que le choix du lead au chiffre d'affaire est une question de positionnement. Votre site vend-il quelque chose ? ou plutôt vos lecteurs viennent-ils sur votre site dans le but d'acheter ou de rechercher des informations avant achat d'un produit? Dans ce cas il n'est pas illogique de présenter les produits en question à la vente et de récupérer un pourcentage sur ces ventes. 

Ne l'acceptez que si l'annonceur est une "pointure". Un gros site connu. dans ce cas uniquement vous pourrez espérer générer un chiffre d'affaire convenable.

Les autres types de Leads. On trouve des variantes d'affiliation plus intéressantes avec par exemple le lead au double clics (l'internaute doit cliquer sur le bandeau publicitaire puis sur un lien du site visité), ou encore le lead au formulaire (l'internaute doit remplir un formulaire aprés avoir cliqué sur le lien). Il faut que la rémunération unitaire soit suffisante pour que ce système soit intéressant. Il peut être très intéressant car le taux de conversion sera bien plus important que pour un lead au chiffre d'affaire.

Sur le site d'un client, nous avions choisi le programme d'affiliation au formulaire d'un site de recrutement. 50 euros par formulaire rempli. Le site générait en moyenne 10 formulaires par mois. Soit 500 euros de bénéfices par mois. Ce genre d'offre est tout de même trés rare mais montre à quel point ces programmes d'affiliation peuvent être intéressants.

Trouver des annonces

1. Les régies publicitaires (ou plateformes d'affiliation)

Une régie publicitaire ou plateforme d'affiliation va vous éviter d'aller chercher vous même la publicité à afficher sur votre site en vous proposant des dizaines de programmes sur divers sujets et avec toutes sortes de rémunération. Une fois votre site accepté par la régie, faites votre choix dans la liste d'annonceurs. La plupart du temps l'annonceur devra valider votre demande avant que vous puissiez diffuser ses publicités. Il y aura beaucoup de systèmes de rémunération. Trés souvent des mélanges entre les 3 systèmes énoncés plus haut. Par exemple un CPC de 0,15 euros + un lead de 5 euros.

Une régie vous évitera l'inscription à une multitude de sites et vous fera gagner un temps précieux. en contre partie elle récupère un pourcentage sur vos bénéfices et propose des rémunértions trés inférieures à ce que pourrait proposer un annonceur en direct.

2. Travailler en direct avec les annonceurs

Le meilleur moyen de gagner de l'argent est de trouver vous même vos annonceurs en allant les démarcher. En effet vous pourrez vendre vos espaces publicitaires beaucoup plus cher qu'en passant par une régie publicitaire à condition d'avoir un site trés intéressant et un nombre de visites mensuelles conséquent. Dans la pratique il est très difficile d'arriver à trouver des annonceurs en direct. 

3. Choisissez les bonnes annonces

Vous connaissez toutes les méthodes pour faire de la publicité sur votre site Internet. Maintenant voyons comment optimiser votre rémunération : 

En règle générale préférez dans l'ordre : la rémunération à l'affichage (surtout si vous affichez beaucoup de pages dans le mois), puis la rémunération au clic (préférez cette rémunération si vous ne faites pas énormément de visites et si votre site a un public trés ciblé).
Ne perdez pas votre temps avec les rémunérations au chiffre d'affaire réalisé, sauf si votre site est spécialisé dans un domaine précis et s'adresse à des visiteurs en recherche d'information avant achat. Etudiez les rémunérations au lead (autre que le lead au chiffre d'affaire) au cas par cas. Certaines peuvent être trés intéressantes. Mais je le répète il n'est pas normal d'avoir à supporter le risque d'un échec de la publicité. Votre site est un support au même titre qu'un magazine ou qu'une chaîne de télévision.

Tentez d'atteindre la taille critique (Environ 100 000 Pages par mois) qui vous permettra de lier un partenariat avec de grandes régies publicitaires. Voire intéresser des annonceurs en direct.

Pour la rémunération au clic, si vous êtes affilié, essayez de mettre en place un lien texte plutôt qu'une bannière. Les bannières sont moins cliquées car les internautes ne les voient plus (ou ne veulent plus les voir). Ils savent que c'est de la publicité. Par expérience nous savons que les annonces textes génèrent des clics par inadvertance. L'internaute ne voit pas toujours qu'il s'agit d'une publicité.

Contrairement à ce que j'entend souvent, la meilleure place des bannières n'est plus en haut de page : Si votre régie met du temps à afficher les bannières rémunérées au clic, placez les en milieu ou bas de page. De plus une bannière en haut de page n'est plus vue par les internautes. C'est un emplacement commun et désormais invisible. Positionnez le bandeau la ou l'internaute regarde à coups sur. A coté du menu, dans le contenu entre 2 paragraphes...

Pour les régies publicitaires qui laissent le choix de sélectionner les annonceurs : préférez les deux ou trois qui payent le plus (à l'affichage si possible), et bloquez tous les autres. En effet ils rémunèrent moins et diminueront votre bénéfice.

Avant de choisir une régie ou un partenaire d'affiliation, vérifiez les points suivants :

  • Acceptent-ils des particuliers si vous en êtes un ?
  • Quel est le montant de la rémunération ?
  • Quelles sont les conditions spécifiques pour que le clic ou le lead soit pris en compte le cas échéant (minimum de pages vues, inscription du visiteur, etc.)
  • A partir de quel montant le partenaire verse-t-il vos commissions ? (100 euros la plupart du temps) 
  • Le partenaire est-il connu et fiable (entreprise immatriculée en France) ?

le jargon des régies publicitaires

Pour terminer voici la définition des termes techniques les plus utilisés dans ce tutoriel et par les régies publicitaires.

  • CPM (Coût pour mille affichages) : Il est calculé sur 1000 affichages de la bannière de pub sur votre site. Vous êtes tout simplement payé x€ pour 1000 affichages. Je vous conseille ce mode de rémunération si votre site possède beaucoup de visiteurs par jour.
  • CPC (Coût par clic) : Vous êtes payé à chaque fois qu'un visiteur clique sur une bannière que vous diffusez.
  • PPL (paiement par lead). c'est un paiement à l'action. Vous êtes payé chaque fois qu'un internaute visitant votre site clique sur l'annonce et exécute l'action demandé par l'annonceur. Ce peut être une inscription, l'envoi d'un formulaire, la demande d'un devis, la vente d'un produit...

URL de l'article

http://flex-com.flexblog.fr/publicite-sur-votre-site-internet-485.htm


Galerie photos

De la publicité sur votre site Internet

Laisser un commentaire